Testo Sous Le Tilleul (Sotto Il Tiglio) – Angelo Branduardi

By |

Testo della canzone Sous Le Tilleul (Sotto Il Tiglio) di Angelo Branduardi
Album: Senza Spina (2009)
Sous le tilleul, là  sur la lande,
vous trouvez bien le repaire
vous qui passez regardez les herbes
écrasées par nos jeux et par nos pas
devant le bois chantait le rossignol
et tu coupais des fleurs pour faire ta couche.
Tu rirais si tu passais par là 
Avec màªme rire sur la bouche.
Sous le tilleul, là  sur la lande,
où se màªlaient les fleurs et l’herbe,
dans les roses vous pouvez repérer
là  où je posais ma tàªte.
On vous a surprise dans mes bras
ce n’était pas pour nous grande honte
c’est à  toi que je voulais donner
pour qu’on puisse t’appeler mon nom d’homme.
Sous le tilleul, là  sur la lande,
le lys a jeté ses racines
si vous venez vous verrez enlacées
toutes les fleurs màªlées aux racines.
Un été vous vous étés en volée
vers une autre contrée, une autre nature
c’était vrai, j’aimais un épervier
dans votre cÂœur caché, tant pis pour moi.
Toi qui va à  la chasse aux nuages
tu cours après le vent des mirages
mais la beauté est un oiseau sauvage
elle se meurt si on l’attache.
Ainsi fait dans sa course le monde
Le vent, la mer, les nuages dans leur ronde

——————————

Sotto il tiglio, là  nella landa,
là  dov’era il nostro letto,
voi che passate potrete vedere
come rompemmo fiori ed erba.
Davanti al bosco cantava l’usignolo
E di fiori lei fece un giaciglio.
Riderà  chi passi per di là 
guardate com’è rossa la sua bocca.
Sotto il tiglio, là  nella landa,
noi rompemmo fiori ed erba,
dalle rose potrete vedere
dove io posai la testa.
Se saprete che lei era con me
questo non sarà  certo mai vergogna,
era lei la donna che volevo
per essere chiamato col mio nome.
Sotto il tiglio, là  nella landa,
la radica si abbraccia al giglio,
voi che passate potrete vedere
come son cresciuti insieme.
Lei con me rimase solo un anno,
ma con oro poi intrecciò le chiome;
e se ne andò: io amavo uno sparviero,
in alto si levò e volò via.
Sempre va a caccia di nubi
il vento, e non può mai fermarsi;
ma la bellezza è ancor più veloce,
troppo lento per lei il vento.
Così è la nostra vita e il mondo:
come vento e nube fugge via.

Tutte le canzoni di Angelo Branduardi